La Culture peut faire "vendre" Safi!

Publié le par Cinemasfi

Safi a besoin d'une réelle politique culturelle pour changer son image. C'est un des messages qui ressortait avec force du séminaire tenu ce samedi 14 avril 2007 sur le thème: "le marketing territorial, pour une nouvelle dynamique de Safi".

CollineDesPotiers-SidiAbderrahmane.jpgL'événement était organisé par l'école privée Suptem en partenariat avec le CRI Doukkala Abda, la Chambre de Commerce et l'Association Hawd Assafi. Il réunissait des experts français et marocains ainsi que les acteurs économiques de la ville de Safi. Tous ont insisté sur le besoin d'un repositionnement de l'image de Safi, exemples à la clé.

Ouarzazate, la ville du cinéma

Le chercheur marocain, Hassan Azouaoui, fut le premier. Professeur d'économie et gestion à la Faculté de Rabat, il s'est penché sur le cas de la région de Ouarzazate. Une région qui cumulait de nombreux handicaps objectifs liés notamment à une pauvreté qui menait le patrimoine local à la ruine et les jeunes à l'exode ou à l'émigration. Pourtant, aujourd'hui, Ouarzazate a su imposer son image à l'échelle mondiale grâce en grande partie au cinéma. C'est son potentiel humain, culturel et naturel que la région a su exploiter afin d'attirer les studios de cinémas. En développement les infrastructures culturelles et de formation aux métiers du cinéma notamment, Ouarzazate est devenue un partenaire de l'industrie hollywoodienne... rien de moins. Et tout naturellement, quand Hollywood travaille indirectement pour vous, les touristes sont au rendez-vous!

La culture comme vision d'avenir

Qu'en est-il de Safi? Monsieur Lemrabet, directeur du CRI a insisté sur le fait que l'image de Safi, au sein même du Maroc est erronément désatreuse. Le CRI proclame avoir pourtant tenté de communiquer en exploitant principalement Internet. Et Monsieur Lemrabet de préciser que cette communication était destinée avant tout aux investisseurs étrangers. Mais qu'en est-il des Safiots et des Marocains ou même des touristes qui ne rentrent pas dans se cadre? Le Pr. Azouaoui avait pour sa part insité sur l'importance d'associer tous les acteurs sociaux dans un "Forum social local" qui permettrait de déterminer les objectifs et les priorités pour le développement de la région. Car pour positionner l'image d'une région, il faut déterminer des axes de travail. Avoir une vision collective!

Et une vision justement, Monsieur Azouaou, directeur de la Chambre de Commerce, d'Industrie et des Services de Safi semble en avoir une. Il a parfaitement cerné toute la complexité du problème du développement Safi et toutes les potentialités de la région. Concernant son déficit d'image, il n'hésite pas à mettre le doigt sur les points faibles de Safi dont principalement son manque d'animation. Et par là, il entend le sport et la culture.

Au final, tous les intervenants, marocains ou étrangers se sont acordés pour dire que l'image d'une région repose avant tout sur son identité, c'est-à-dire son Histoire et sa Culture. Reste maintenant à passer aux actes!

Publié dans Safi

Commenter cet article

cinemasfi 14/04/2007 23:06

Merci Salwa,
Notre ville a vraiment besoin d'un coup de pouce. Elle est belle mais ignorée par le reste du pays. Il faut que ça bouge!

salwa 14/04/2007 21:46

salam
ça me fait plaisir de voir un site sublime dévoilant l'autre visage de la ville de safi ...Il faut l'avouer notre ville a plein de talents partout dans le monde...
bonne continuation