Tournage de El Kadia 4 à Safi

Publié le par Cinemasfi

Officier-Hajjami.pngLe réalisateur  Nour-Eddine Lakhmari est de retour dans sa ville natale pour y tourner le quatrième opus de la saga policière "El Kadia".

Epuisé par la post-production de "El Kadia 3" et de Casa Negra, Nour-Eddine Lakhmari est arrivé à Safi vendredi pour y filmer l'épisode suivant. Les épisodes 2,
3 et 4 doivent en effet être bouclés pour le prochain ramadan. C'est donc la course contre la montre.

Le choix de Safi s'est imposé au réalisateur car c'est la ville de ses origines. Il y revient donc comme pour "Le Regard", son premier long métrage, tourné dans la cité atlantique. Pour ce fils de Safi, c'est l'occasion de lancer un cri en faveur de cet endroit qu'il aime tant. Genre policier oblige, c'est dans les dossiers sombres de la ville que nous plonge ce téléfilm. Lakhmari nous offre donc la vision d'une ville magnifique au destin maudit dans une histoire digne d'une enquête du célèbre commissaire Maigret.

Le pitch:

L'officier Hajjami, brillante femme flic de la police scientifique, est à la recherche des assassins d'un pêcheur safiot. Son enquête l'emmène rapidement loin du port et lui fait découvrir le petit monde des notables de la ville dont beaucoup ont dans leurs tiroirs de lourds secrets.

Trois tournages en un an à Safi

"El Kadia 4" est le troisième film tourné à Safi cette année après "Karboucha ou Ma Ydoum Hal
" de Hamid Zoughi et "Al Kabch" le premier téléfilm de Nawfel Barraoui, un jeune réalisateur safiot (un de plus!).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

salima 09/09/2008 03:12

salut pour notre actisse Noufissa qui as fais la police scientifique ..j'ai bien aimer ta façon de parole dans tous les partis du film surtout toi et RA3DA..tu as bien fais le role.mais prquois tu n'est pas dans le film a ce ramadan??tahiati

kamal 18/12/2007 11:49

allaho jamile wa yohibo ljamale.
tahiya ila noufissa ben chahida li soura dialha kathdore chhale mene mara felbale diali.
3andek ahakiya ftaetire kemli wassli.