6ème édition du Festival "Lumières de Safi" du 31 mars au 5 avril

Publié le par Cinemasfi

La sixième édition du Festival du Film Francophone ''Lumières de Safi'' se déroulera du 31 mars au 5 avril 2008. En compétition pour l'Osfour d'Or, des films venus de France, de Suisse, de Belgique, du Canada, de Roumanie, de Tunisie, d'Egypte, du Liban, du Sénégal, du Burkina Faso, du Mali et du Maroc. Le tout accompagné d'un programme marocain afin de souffler les 50 bougies de notre cinématographie et son "invention" par un safiot en 1958.

FFFS.jpgAvec la 6ème édition de son Festival du Film Francophone*, Safi fête les 50 ans du cinéma marocain. L'occasion pour la ville de rappeler que le premier réalisateur de l'histoire du Maroc est l'un de ses enfants. Feu Mohammed Osfour signa en effet, en 1958, le tout premier film réellement marocain dans un pays qui venait de se libérer de la colonisation française. En souvenir à ce tribut, et depuis maintenant 6 ans, le Festival "Lumières de Safi" récompense de l'Osfour d'Or le meilleur film francophone.

50 ans de cinéma marocain

En marge de la compétition officielle, le festival a voulu rendre un autre hommage à un grand précurseur du cinéma marocain: Hamid Bennani, auteur de Wechma (Traces) en 1970 et de Prière de l'Absent en 1995. Tout comme Osfour avait inventé le cinéma marocain en 1958, Bennani inventa le cinéma d'auteur marocain en 1970. Pouvait-on rêver mieux pour fêter l'anniversaire de notre cinéma? Et finalement, Safi s'offrira la diffusion des meilleurs films marocains dans la très belle salle de la Wilaya de Safi.

Douze films en sélection

Côté sélection, pour cette sixième édition du Festival du Film Francophone de Safi, douze longs-métrages réalisés entre 2006 et 2007 se disputeront la compétition officielle. Parmi eux, deux films marocains: En Attendant Pasolini de Daoud Ouelad Sayed et Adieu Mères de Mohammed Ismaël. Selon l'Alliance Franco-Marocaine (organisatrice de l'évènement), les réalisateurs devraient assister aux projections. Le Festival devrait par ailleurs rendre hommage à des comédiens arabes et étrangers, notamment, l'acteur égyptien Hassan Houssni et l'actice Nabila Eebid,  le Syrien Ayman Zidane, le réalisateur français Jean-Pierre Mocky et finalement, le Président du Centre Cinématographique Marocain en personne, Nour-Eddine Sail.

Le jury officiel chargé de juger de la sélection 2008 devait-être présidé par l'excellent réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun qui remporta deux fois l'Osfour d'Or. Hélas, celui-ci a décommandé sa venue. Il sera remplacé par Rafiq Sabban, scénariste et critique cinématogaphique syrien. Par ailleurs, cette année, le FFFS répond à un souhait déjà formulé l'an dernier par de nombreux festivaliers de créer un jury des jeunes. Ce dernier viendra s'ajouter à ceux de la critique et de la presse. Les jeunes et moins jeunes cinéphiles pourront de plus profiter de trois ateliers de formation portant sur le scénario, l'interprétation et le tournage cinématographique.

Volontarisme des autorités locales

Finalement, il convient de souligner le volontarisme des autorités de la région Doukkala-Abda et du Wali en personne. Sponsors de l'évènement, la Région, la Wilaya et l'OCP ont déboursé au total 200.000 DH, soit le double de l'an dernier, afin que ce Festival continue d'exister (malgré les  problèmes d'organisation et de professionnalisme dont souffrirent souvent les éditions précédentes). Un festival essentiel pour
la ville de Safi, qui, après l'avoir "inventé", était en train d'oublier ce qu'était le cinéma.

* Site Web réalisé par le club multimédia des étudiants de l'Ecole Suptem de Safi.

Publié dans Evènements culturels

Commenter cet article

ciné 27/03/2008 15:59

Bonjour.
Est-ce que vous pouvez afficher le planning du festival ?
Merci d’avance.

Naim 28/02/2008 23:51

Merci pour l'info. Vivement mars prochain ;-)