La Cinémathèque de Tanger nous fait rêver!

Publié le par Cinemasfi


cin--math--que-de-Tanger-copie-2.jpgProfitant des vacances d'été pour explorer le Nord de notre beau pays, j'ai visité
la Cinémathèque de Tanger. Venant de Safi qui ne possède, pour ainsi dire,  pas de salle de cinéma, celle-ci m'est apparue comme un mirage. Il fallait donc que je vérifie de mes propres yeux ce petit miracle tangérois: un cinéma qui ressuscite! Voilà de quoi faire rêver plus d'un Safiot...


Une magnifique voix espagnole résonne dans l'entrée du cinéma qui n'a rien à envier aux salles européennes d'art et d'essais. Les portes de la salle 1 sont ouvertes, je rentre. Venant de la scène, la voix vibrante d'une chanteuse de flamenco vous touche droit à l'âme. Le spectacle est gratuit. C'est une des nombreuses activités organisées au Cinéma Rif depuis qu'il est devenu "La Cinémathèque de Tanger" (CdT). 

Un des membres du staff de direction explique fièrement qu'il a fallu 5 ans et plus de 2 millions de Dirhams pour arriver à monter la CdT. Le
projet est avant tout le fruit de l'énergie d'une femme: Yto Barrada, photographe confirmée. Aujourd'hui, elle est directrice et programmatrice de la Cinémathèque. Pour rassembler la somme nécessaire à la concrétisation de son rêve, elle a réuni plus de 40 sponsors et partenaires et créé une association sans but lucratif qui gère la Cinémathèque. Le Cinéma Rif reste quant à lui une société commerciale intimement liée à la CdT qui l'a sauvé des bulldozers.

Un Festival permanent
Derrière la façade de 1948, le Cinéma Rif abrite aujourd'hui deux salles de projection, une bibliothèque spécialisée en cinéma, une vidéothèque, et une salle de montage. La Cinémathèque de Tanger, unique en son genre au Maroc, est ainsi un projet pilote . La programmation cinématographique est internationale, toujours en version originale sous titrée. De la sorte, la Cdt veut s'imposer comme "un festival permanent". Elle proposait par exemple dernièrement une semaine du film chinois. Tous les publics sont visés, même les plus petits, grâce à "La Lanterne Magique", une programmation pour enfants. Elle s'ouvre aussi à d'autres disciplines que le septième art avec des concerts et des expositions, notamment. 

Outre les salles, la bibliothèque et la vidéothèque sont là pour faire revivre la culture du cinéma et la réflexion qui l'entoure. Associée à la salle de montage équipée en Final Cut (la dernière technologie, utilisée par tous les professionnels marocains et étrangers), cette infrastructure fait de la cinémathèque une mini école de cinéma où se rencontrent des professionnels et des amateurs du monde entier comme lors des éditions de
Doc Maroc, véritable stage de réalisation documentaire. 

La Cinémathèque fait revivre le Grand Socco
Avec moins de deux ans de vie maintenant, (puisqu'elle fut inaugurée en février 2006), la Cinémathèque a déjà relevé son défi. Elle s'est imposée à Tanger comme un lieu privilégié pour les cinéphiles et les amateurs de culture. "Il faut dire que l'ancienne ville internationale qui se morfondait dans l'abandon commence à renaître ces deniers temps et ne demande qu’a retrouver son âge d'or. Lieu d'échanges et d'influences, Tanger a besoin plus que jamais d'une institution culturelle novatrice susceptible de répondre aux attentes du public et d'anticiper ses demandes." clame ainsi la direction de la CdT sur son site. Et le pari est réussi puisque la place du Grand Socco où trône le cinéma Rif vient d'être remise à neuf comme pour accompagner l'émergence de son cinéma phare. Tanger a ainsi compris l'importance de la culture pour la vie d'une ville. Les portes de l'ancienne médina tangéroise sont aujourd'hui devenues le lieu branché par excellence où l'intelligentsia marocaine et étrangère se retrouve.

Faisant le constat que nous faisons tous, la CdT lance un cri que nous voudrions entendre résonner jusqu'à Safi : "Si Le Maroc bénéficie depuis peu du développement des moyens de production (fonds d'aide) et de diffusion (festivals), cet élan reste fragile en raison de la faiblesse des réseaux de distribution et d'exploitation. Pourtant, des espaces culturels et de débats existent et sont prêts à être investis par un public nombreux, curieux, disponible, assoiffé de culture." Nous suivrons donc avec intérêt l'évolution de ce projet pilote en espérant qu'il fera bien vite des petits.

 cin--math--que-de-Tanger-copie-1.gif

 

Publié dans Actualité cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dissertation 08/08/2009 10:50

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!

Cinemasfi 31/07/2007 21:41

Salam Si Naim,

Et pourquoi pas! Allez, on le fait?

Naim 31/07/2007 18:37

ça, c'est le rêve à Safi. Et si on le réalisait !!!

A bientôt.